06
mai
2020

Laurent Habrard

Au nord de l’appellation, il est un « vigneron heureux » qui cultive la vigne et son amour de la nature depuis 1998. Sur ce domaine familial qui porte son nom et dont l’histoire se transmet oralement depuis cinq générations, Laurent Habrard travaille avec la nature qui l’entoure, tant la vigne que les quelques hectares d’abricotiers subsistant de l’ancienne production fruitière du domaine.

L’agriculture Bio comme une évidence
C’est à Gervans, sur des « terroirs singuliers » aux sols de granit, de lœss et d’argile que Laurent Habrard cultive la majorité de ses 14 hectares de vignes en AOC Crozes-Hermitage. Un vignoble dont 3,5 hectares sont au sud, sur la terrasse des Châssis et ses sols composés d’alluvions du Rhône. C’est ensuite toute la typicité de ces terroirs que Laurent Habrard exprime « par le jeu des assemblages ». Un vignoble conduit intégralement en Bio depuis 2011, après une conversion lancée en 2008. Une évidence qui le pousse depuis 2018 vers la biodynamie et son univers, comme une suite logique à son travail sur les pratiques culturales et le respect de la nature.

Biodynamie et avenir de la vigne
Depuis 10 ans, c’est au sein d’un groupe de travail et d’échanges que Laurent Habrard fait cheminer sa réflexion sur la diminution des intrants, notamment les sulfites. Un travail qui s’intéresse aujourd’hui à la maîtrise de la microbiologie et la prise en compte de « l’environnement du cep de vigne dans son ensemble, de la température à l’ensoleillement en passant par l’hygrométrie ». Autant de facteurs intimement liés à la question du changement climatique et à l’avenir de la culture de la vigne, pour laquelle il appelle le développement du bio de ses vœux : « Le vignoble de Crozes-Hermitage étant majoritairement en plaine, le travail peut être mécanisé, ce qui permet d’espérer un développement du Bio dans les années à venir ».

Un travail sur la réduction des intrants
Depuis une dizaine d’années, Laurent Habrard vinifie ses vins rouges sans ajout de sulfites, qui n’interviennent pas non plus dans l’élevage si la nature le permet. Un travail qui passe par une attention de tous les instants. C’est donc par une dégustation mensuelle que l’évolution du vin est contrôlée : « Si un lot dérive, on agit par sous-tirage, aération, ou ajout de sulfites. L’idée, c’est d’agir rapidement pour être efficace avec le moins d’intrants possible ». De ce travail minutieux réalisé avec son équipe de trois salariés naissent deux à trois cuvées par an : la cuvée Grand classique en rouge ainsi qu’une tête de cuvée si le millésime le permet, qui prend chaque année le nom de l’un de ses collaborateurs. En blanc, Laurent Habrard produit des vins qui traduisent la puissance et la rondeur typiques des terroirs du Nord de l’appellation.

Cultiver et rendre à la nature
« Vigneron heureux », Laurent Habrard l’est aussi grâce au sens qu’il donne à son travail. Un état d’esprit qui le conduit à organiser chaque année une soirée de remerciement à la nature pour la vendange. Les soirées Oh ! Merci Dame Nature, organisées chaque année en janvier, permettent d’aider des associations en lien avec la protection de l’environnement. Cette année, « comme Dame Nature a été très généreuse », Laurent Habrard a décidé de lancer une autre action, en vendant en ligne une partie de sa production au profit d’une association cherchant à sanctifier 16 hectares de nature dans la Drôme, pour y créer une réserve de biodiversité. De « petites actions » qui résument bien Laurent Habrard et sa vision de ce qu’est le vin et de la façon dont il doit être produit, dans le respect des Hommes et de leur environnement.

Contact
Domaine Laurent Habrard
7, route des Blancs, 26600 Gervans
+33 (0)6 60 61 60 26 – www.laurenthabrard.com