08
nov
2016

Laurent Habrard

La vie de vigneron, Laurent Habrard (Domaine Habrard) la filme en se mettant lui-même en scène. Le résultat a donné une web-série à visionner sur YouTube : A Wine Life. Après la première saison tournée en 2012-2013, trois nouveaux épisodes sont actuellement en cours de post-production.

 

Le pitch

« Je me déplace souvent en covoiturage. Entre passagers, la discussion dérive toujours sur le métier des uns et des autres. Et quand je raconte que ma profession, c'est vigneron, des étoiles s'allument dans les yeux de tout le monde et on me pose un tas de questions. Vigneron est un métier qui fait rêver, et on me prend souvent pour une sorte d'artiste. Mais je réponds toujours qu'il y a un envers du décor : les conditions climatiques pas toujours agréables, la lourdeur du matériel à porter, le grand écart permanent entre la vigne, la cave et le bureau... D'où cette idée d’une web-série qui montre aussi la réalité concrète du métier du vigneron. »

 

Le storyboard

« De courtes tranches de la vie d’un vigneron – en l’occurrence, moi – réparties sur les quatre saisons. On commence par les travaux des vignes – l’ébourgeonnage, l'épillonnage et le cisaillage – pour finir avec les vinifications. Chaque film de la première saison dure un peu plus de trois minutes mais les prochains épisodes seront plus courts, de l’ordre de trente secondes, pour saisir la réalité du vigneron encore plus sur le vif. »

 

Le casting

« Il y a un personnage principal, c’est moi ;) Malgré l'envers du décor dont je parle, j’adore ma vie de vigneron car les métiers où vous maîtrisez l'ensemble de la chaîne, de la production à la commercialisation, sont rares. Sur mon domaine, je cultive aussi des abricotiers mais ils m’intéressent moins car je ne peux pas totalement aller au bout de la valorisation. En plus, en exerçant un métier dont le sol est la véritable matière première, j’ai aussi le plaisir d'entretenir l'équivalent d'un trésor. C'est pourquoi j’ai choisi de passer en bio. Ma manière à moi de m’excuser auprès de la nature de toutes les tracasseries qu’on peut lui causer. »

 

Bonus – Les accords gourmands de Laurent Habrard

« Mes blancs sont des vins dans la rondeur : on les servira donc en apéritif ou avec un poisson accompagné d’une sauce onctueuse. Mes rouges sont issus des granits qu'on trouve dans le nord du vignoble Crozes-Hermitage où l’on fait des vins moins opulents que dans les alluvions du sud mais plus dans le raffinement et l’élégance : on les laissera donc un peu vieillir avant de les goûter avec une volaille, un bœuf braisé ou une planche de fromage. »