10
fév
2016

Gaylord Machon

Un tout nouveau Crozes-Hermitage, on ne raterait ça pour rien au monde ! Lhony, la troisième cuvée du Domaine Gaylord Machon, sera à goûter en avant-première lors du prochain Salon des vins de Tain-l’Hermitage, du 26 au 29 février 2016.

 

D’ici là, on en profite pour passer en revue les trois Crozes-Hermitage du jeune domaine – situé à Beaumont-Monteux, tout au sud de l’appellation, et créé en 2011 – en compagnie du vigneron, Gaylord Machon.

 

Ghany

« J’ai repris les 8,5 hectares du vignoble familial en 2002 et continué à livrer le raisin en cave coopérative, le temps de m’initier à la vinification en compagnie de Laurent Combier, David Reynaud et Luc Tardy. Ghany, du nom de mon premier fils, est le premier vin réalisé au domaine. C’est un rouge qui offre beaucoup de fruit, des notes épicées et une belle fraîcheur. À boire avec des tapas, une viande grillée ou même de l’agneau. »

 

La fille dont j’ai rêvé

« J’ai deux fils et pas de fille, d’où le nom ! Lancé en 2012, ce blanc est presque une cuvée confidentielle. Le raisin est récolté sur une toute petite parcelle d’un demi-hectare seulement ! Originalité, la part de la roussanne est plus importante que celle de la marsanne. Le résultat, c’est un vin très flatteur, avec beaucoup d’arômes, idéal avec un carpaccio de Saint-Jacques ou un filet de rouget. »

 

Lhony

« On vient juste de recevoir les étiquettes ! Il s’agit d’un rouge au style radicalement différent du premier. Issu de la vendange 2014, il dégage de la puissance et de la structure ainsi qu’une grande longueur en bouche. Il supportera le gibier mais aussi la cuisine thaï. Quant au nom, c’est celui de mon deuxième fils ! »