27
mai
2021

Florian Buit

Il faut s’imaginer un petit gamin de huit ans, perché sur le tracteur de son père, les yeux écarquillés, entre les vignes et les arbres fruitiers. C’est là que nait la vocation de Florian Buit. Là qu’il acquiert cette certitude : travailler au grand air et avec la nature sera son destin.

 

Prophétie auto-réalisatrice. Onze ans plus tard, après cinq ans d’études, il sort de son BTSA viticulture œnologie, reprend le contrat de coopérative des vignes familiales et se lance dans sa propre production. En 2018, le premier millésime du domaine Le Vieux Mûrier voit le jour.

 

À bonne école

« Je vinifie maintenant six hectares et demi, répartis sur trois zones à Larnage, Mercurol et La Roche-de-Glun. En 2018, j’ai pu sortir 3 000 bouteilles de blanc et 3 000 de rouge, en 2019 6 000 de rouge et 5 000 de blanc plus quelques magnums. J’ai la chance d’avoir développé une relation de confiance avec Jean-Louis Chave – l’un des grands noms de l’Hermitage – et de pouvoir faire ma vinification chez lui. J’ai commencé à travailler dans son domaine au sortir de mes études puis j’ai passé quatre mois et demi en Australie, près de Canberra, pour perfectionner mes connaissances et prendre de la maturité. En rentrant, Jean-Louis m’a proposé d’utiliser sa cave pour mes millésimes… C’est une énorme chance et cela me permet de profiter de son expérience. Nous partageons un sens de la rigueur et de l’exigence. Je sais depuis mon enfance qu’il faut avant tout respecter la nature et tout faire pour obtenir un beau fruit qu’on laissera ensuite s’exprimer. »

 

Grandeur nature

La relation de proximité avec Jean-Louis Chave n’empêche pas Florian Buit de faire des vins qui lui appartiennent totalement, avec une personnalité et un caractère bien à eux. Il achève sa conversion en bio et n’utilise depuis ses débuts que très peu d’intrants, laissant les qualités du terroir et du raisin prendre leur juste place. On retrouve ces qualités dans ses deux cuvées.

 

La première, baptisée « Le Jardin », est issue de vignes situées à Larnage. 20 % de roussanne et 80 % de marsanne pour un blanc à la belle ampleur, équilibré et aromatique. La seconde, un vin rouge, s’appelle Les Saviaux et provient quant à elle d’une parcelle située à La Roche-de-Glun. La syrah y fait parler tout son côté « fruit » dans le registre emblématique du Crozes-Hermitage, généreux et subtilement épicé.

 

Domaine le Vieux Murier

06 38 41 95 52 - www.instagram.com/levieuxmurier_florianbuit

 

Crédits photos Nicolas Bria